À Charles Spon, le 26 juillet 1658
Note [24]

Theses theologicæ in Academia Salmuriensi variis temporibus disputatæ sub præsidio… Lud. Cappelli, Mos. Amyraldi, Ios. Placæi… [Thèses théologiques disputées à diverses dates en l’Académie de Saumur sous la présidence… de Louis Cappel, Moïse Amyraut, Josué de La Place…] (Saumur, 1641-1651, 3 parties en 2 volumes in‑4o).

Josué de La Place (1596-1665) avait fait ses études à Saumur où il avait enseigné la philosophie, puis était devenu pasteur de l’Église de Nantes en 1625. Nommé professeur de théologie à Saumur en 1633, il avait ouvertement attaqué, dans une série de thèses, le dogme calviniste de l’imputation du péché d’Adam à toute sa race comme étant contraire à la bonté de Dieu ; le synode national de Charenton (v. note [18], lettre 146) avait condamné son opinion en 1644, mais La Place avait conservé de nombreux partisans (G.D.U. xixe s.).

V. note [38], lettre 292, pour Moïse Amyraut, autre théologien protestant de Saumur.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 juillet 1658. Note 24

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0532&cln=24

(Consulté le 05.02.2023)

Licence Creative Commons