À André Falconet, le 9 avril 1660
Note [30]

Enfin permise par la mort du roi de Suède, Charles x Gustave, la paix allait être signée avec l’aide de Mazarin, entre la Suède d’une part, et la Pologne, l’Autriche et le Brandebourg, d’autre part. Ce fut la paix d’Oliva, petite ville de Prusse, proche de Dantzig, au bord de la mer Baltique, le 3 mai 1660. Mettant fin à une guerre de 61 ans entre la Suède et la Pologne, elle confirmait, entre autres, la possession de la Livonie (États baltes d’aujourd’hui) par la Suède. Le Brandebourg obtenait la complète souveraineté sur la Prusse, jusque-là vassale de la Pologne.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 9 avril 1660. Note 30

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0601&cln=30

(Consulté le 28.09.2022)

Licence Creative Commons