À Charles Spon, le 1er décembre 1654
Note [6]

« La charge nous révélera l’homme ». Magistratus virum indicat est un adage antique, attribué à Solon ; {a} Érasme l’a commenté (no 976) en donnant cette traduction latine d’un passage de la Vie de Cicéron par Plutarque : {b}

[…] id est, Quod autem videtur, ac dicitur, maxime mores hominis ostendere, atque explorare, nimirum potestas ac magistratus, omnem movens affectum, et omnem aperiens malitiam, id quidem non adfuit.

[(…) ce qui signifie : « Son apparence et ses propos font, dit-on, voir les mœurs d’un homme : et qu’il acquière le pouvoir et la magistrature, se montreront alors au grand jour tous les sentiments qui l’animent, et toute la malice dont il est capable ; et Démosthène {c} n’y a pas échappé. »]


  1. Législateur athénien du vie s. av. J.‑C.

  2. Curieusement, la citation grecque traduite par Érasme ne se trouve pas dans la Vie de Cicéron par Plutarque : je ne sais qu’en penser.

  3. V. note [4], lettre 244.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er décembre 1654. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0380&cln=6

(Consulté le 07.02.2023)

Licence Creative Commons